Afrikable - Cooperación para el desarrollo en Africa

Vous êtes ici : Accueil / QUOI FAISONS-NOUS / COMMERCE ÉQUITABLE / AFRIKABLE ET LES NORMES DU COMMERCE ÉQUITABLE

AFRIKABLE ET LES NORMES DU COMMERCE ÉQUITABLE

cj cartel estandares

Chez Afrikable nous suivons les normes établies par l’Organisation mondiale du commerce équitable (OMCE), nous proportionnons des salaires décents, nous évitons l’exploitation des enfants, nous offrons un entourage de travail qui respecte l’environnement et nous garantissons les droits du travail des femmes, entre autres points.

1. La création d’opportunités pour des producteurs économiquement défavorisés.

cj creacion oportunidades

Les femmes qui font partie d’Afrikable n’avaient presque pas d’accès au marché du travail pour diverses raisons : l’absence de formation, le système patriarcal dans lequel elles habitent (la femme est mise au second plan), la prise en charge des enfants, la pauvreté, etc. Depuis Afrikable, des femmes comme Fatuma ou Khadija ont eu la chance de pouvoir avoir accès à un travail décent, de commencer à être maîtresses de leurs propres vies, de se former et de devenir autosuffisantes.

2. Le payement d’un salaire décent et d’un prix juste : dialogue et participation.

cj salario digno

Ce prix doit garantir les coûts de production et donner une marge bénéficiaire pour le producteur. Une partie de cette marge est utilisée pour améliorer les conditions de vie de la communauté en forme d’avantages sociaux.

Le salaire minimum interprofessionnel de la zone de Lamu est de 6000 Ksh (60 € approx.). À Afrikable nous calculons les salaires de tout le personnel du projet pour qu’au moins ils gagnent le double du salaire minimum interprofessionnel de la zone. En plus du salaire, chaque femme reçoit une série de bénéfices sociaux comme par exemple : de la formation, des cours d’alphabétisation, de l’éducation préscolaire pour leurs enfants, des bourses d’études pour les plus âgés, des salles à manger et d’autres services comme l’assistance médicale et l’accès à l’eau potable. Nous possédons aussi un programme de microcrédits dont les femmes du projet peuvent bénéficier. Rukija Bakari, une des bénéficiaires du projet nous raconte su experiencia.

3. La non discrimination, l’équité des sexes et la liberté d’association.

cj no discriminacion

Afrikable ne fait pas de discrimination dans le recrutement, la rémunération, l’accès à la capacitation, la promotion ou l’achèvement fondé sur la race, la tribu, l’origine, la religion, la déficience, l’orientation sexuelle, le status ou l’âge. Dans le projet travaillent des femmes qui ont des diverses religions (chrétiennes et musulmanes), des diverses tribus (swahili, orma, pokomo, giriama, kikuyu, luo, etc.) et qui ont entre 18 et 65 ans, comme Mama Madina.

Nous favorisons la discrimination positive vers la femme en embauchant des femmes lorsque cela est possible. Elles représentent 90 % du personnel et ce pourcentage est en train d’augmenter dans les postes de leadership.

Toutes le femmes du projet ont la liberté d’association, comme ont fait au début les femmes qui sont rentrés à l’atelier de textile. Elles se sont associées sous le nom Jimudu Women Group, qu’en swahili veut dire Groupe de femmes qui se débrouillent toutes seules.

4. Dire ‘non’ à l’exploitation du travail des enfants et aux travaux forcés.

cj no explotacion infantil

Chez Afrikable l’exploitation du travail des enfants et les travaux forcés n’ont pas de place, puisqu’il n’y a pas d’enfant qui travaille dans nos ateliers. Certains enfants qui bénéficient du projet travaillaient avant d’en faire partie pour collaborer dans l’économie familiale par besoin, comme c’est le cas de Maka ou Betty. Afrikable offre des opportunités aux mères pour que les enfants puissent aller à l’école et continuer d’être enfants.

5. Le développement des capacités pour obtenir l’indépendance du producteur.

cj desarrollo capacidades

Un des principaux objectifs d’Afrikable dans le cadre du Commerce équitable a été, depuis le début, le développement des capacités. La sélection du personnel pour participer dans le projet est faite selon la situation socio-économique de la femme. Les femmes à risque d’exclusion sociale ou extrême pauvreté ont priorité et leurs habilités et capacités seront favorisées grâce à une formation professionnelle continue.

Chez Afrikable les femmes reçoivent une formation dans les différents ateliers de production, alphabétisation, des cours d’informatique et de langues, ainsi comme la formation en gestion pour celles qui sont déjà préparées. Vous pouvez voir le travail des différents groupes producteurs ici.

6. Le respect pour l’environnement.

cj proteccion medioambiente

Le respect pour l’environnement est un des 4 secteurs principaux d’intervention d’Afrikable.

À Lamu il existe un grand problème environnemental en ce qui concerne les ordures et le traitement des résidus. À travers de notre projet Lamu Recycling Solution Project, nous travaillons dans la protection de l’environnement en sensibilisant la population sur le problème que l’île souffre et en élaborant des produits recyclés qui suivent les normes du Commerce équitable. Les produits recyclés sont élaborés à partir du matériel ramassé de la rue et de la plage : des sacs et des bouteilles en plastique, des capsules des bouteilles, de la céramique cassée, des chutes du tissu, etc. Sur cette vidéo vous pouvez voir notre travail à LRS.

Les enfants de l’école du projet utilisent aussi des matériaux recyclés dans leurs ateliers. En plus, à Afrikable nous maximisons l’utilisation des matières premières locales, en évitant ainsi les transports inutiles, et nous utilisons des technologies de production artisanales dont leur consommation d’énergie et émissions de gaz à effet de serre sont pratiquement nuls.

Nous avons récemment signé un accord de collaboration avec RastroSolidario pour la récolte d’huile usée d’origine végétal en Espagne et leur traitement postérieur, principalement utilisée pour la fabrication de biodiésel. Grâce à celle-ci, l’émission de gaz à effet de serre est réduite à 50 % (face à son homologue dérivé du pétrole), en plus, elle ne contient pas de sulfate, responsable des pluies acides.

Cliquez ici pour télécharger la présentation détaillée de cette nouvelle initiative.

pdf-iconPrésentation de l’huile solidaire d’Afrikable

Faites de votre entreprise une entreprise socialement responsable : DONNEZ VOTRE HUILE USÉE !

7. De la transparence et de la responsabilité.

cj transparencia

Afrikable est transparent dans sa gestion et dans ses relations commerciales. Il est responsable devant tous ses groups d’intérêt et respecte la sensibilité et la confidentialité de l’information commerciale que lui est donnée.

Les bénéficiaires du projet participent dans les prises de décisions sur l’organisation et elles sont informées de leur fonctionnement. Les canaux de communication sont bons et sont ouverts à tous les niveaux.

8. La promotion du commerce équitable.

cj promocion cj

Pour Afrikable il est fondamental de susciter une prise de conscience sur le commerce équitable et sur le besoin d’une justice majeure dans le commerce mondial. Pour cela, il diffuse le travail de l’organisation et de ses groupes producteurs, ainsi que les règles du commerce équitable, a travers de tous les canaux qui sont à sa portée : des panneaux explicatifs dans des magasins (au Kenya et en Espagne), la diffusion à travers de son site web et des réseaux sociaux, la participation dans les médias, des vidéos des groupes producteurs, des discours dans les écoles et dans les entreprises, des activités de vente et de sensibilisation (marchés aux puces, etc.).

Les participants du programme Vacances Solidaires doivent réaliser un cours obligatoire où un des sujets principaux est le commerce équitable. En plus d’apprendre les notions basiques fondamentales du commerce équitable, ils travaillent dans des situations role-play que les petits producteurs du Sud vivent dans leurs négociations afin de comprendre mieux leur situation.

9. Des conditions de travail décentes.

cj condiciones seguras

Les heures de travail, le repos hebdomadaire, les vacances et les congés de maternité dont bénéficient les bénéficiaires du projet à Afrikable améliorent les conditions établies par la législation du Kenya. À Afrikable nous sommes conscients des conditions de santé, hygiène et sécurité et nous promouvons la formation sur ces sujets dans nos cercles de réflexion.

Afrikable veut améliorer l’entourage de travail des bénéficiaires et pour cela, après avoir passé par des différentes maisons de location où l’espace n’était pas suffisant pour tenir l’augmentation du personnel du projet, il a acquis un terrain où pouvoir construire un centre de travail adapté aux besoins du projet. Pour cela, nous sommes en train de chercher du financement, et pour le moment nous avons pu construire l’école pour les enfants, la cantine et les vacances solidaires. Dans l’actualité, les femmes occupent l’espace le plus grand, c’est-à-dire, la cantine, en espérant de trouver du financement pour le centre de travail.

10. Des pratiques commerciales préoccupées pour le bien-être social à long terme.

cj relaciones comerciales

À Afrikable, toutes les décisions importantes sont approuvées avec les femmes. Même les microcrédits accordés sont approuvés par elles. Nous avons une grande préoccupation pour le bien-être social, économique et environnemental des groupes producteurs. En aucun cas les bénéfices sont maximisés au coût du groupe producteur et, en cas de besoin des travailleurs, ils sont payés par avance ou bien la dévolutions des microcrédits est reportée temporellement.

Afrikable reconnaît, promeut et protège l’identité culturelle et les compétences traditionnelles de nos groupes producteurs, comme on le voit sur les dessins artisanaux de nos produits.

Traducteur: Paula Aparicio

ABONNEZ-VOUS À NOTRE NEWSLETTER

À PROPOS D'AFRIKABLE

Afrikable est une organisation à but non lucratif, inscrite au registre national des associations (numéro 1/1/594088) et au registre des organisations non gouvernementales de développement de l’Agence espagnole de coopération internationale au développement (AECID) (numéro 2033).

 

Au Kenya notre association s’appelle Afrika Able Organization et est inscrite au NGO Coordination Board du Kenya (numéro 10976).

OÙ SOMMES-NOUS

  • Lamu, Kenya.
    Madrid, Espagne
  • +34 605 722 162

SUIVEZ-NOUS SUR